Designer, directeur artistique, affichiste, vj, Sébastien Lépine est tout simplement un créatif. Son talent s’exprime dans les arts visuels, mais c’est à travers la musique qu’il puise son inspiration, sa fougue, et sa capacité à étonner. Un être entier qui avance à l’instinct, un personnage sauvage qui donnera tout pour faire ce qu’il aime.

------------------------

Nothing escapes the keen eye of Sébastien Lépine. And no one dares to define his medium. It all gets filed in his brain (or his iphone) and emerges as hand printed poster art, album artwork, video projections for live shows and music video clips. You’ll see him fly through the streets on his bike, rolled posters tucked under his arm, with a constant music feed in his ears to fuel his creative pursuits. A serial poster artist, Sébastien isn’t known to wait for commissions, he’s always got his hands on the printer or capturing images as a way to pay homage to his favourite bands.

------------------------

1997-2000
BAC en design graphique / UQÀM

------------------------

2012-
Réalisateur multimédia VJ / Luz Studio

2011-
Directeur artistique / pigiste

2003-2008
Directeur artistique / agence de publicité Bos

2002-
Affichiste / musique — théâtre — film

------------------------

2017
17 novembre — 19 novembre
Expo solo d’affiches / L’Affichiste

2017
31 mars — 4 juin
Expo / Musée des beaux-arts de Sherbrooke
L’art de la sérigraphie publicitaire au Québec. Des années 1950 à nos jours

------------------------

ENTREVU | Xavier Orssaud flyposter.ca

Tu te décris entres autres comme affichiste (un très joli mot d’ailleurs). Quelle est la place du design d’affiches dans ton travail ?

Faire des affiches c’est tout simplement un besoin. L’affiche est mon médium préféré depuis l’université, depuis que j ai trouvé mon sujet, la musique, je sais que je vais probablement en faire toute ma vie. Sinon pour financé mon travail d’affichiste, je fais de la pige, du VJing, de la direction artistique en pub, des affiches de film aussi.

Tu fais principalement de l’affiche de concert. Comment procèdes-tu ?

La musique, c’est mon brief : pour créer une image, j’écoute souvent en boucle une chanson, après un moment, des images naissent, un processus créatif auquel je suis accro! La majorité de mes affiches sont des initiatives personnelles, je fais des affiches pour les bands que j aime, j illustre la musique qui m inspire. Mon processus me donne une liberté totale, parcequ il n y a pas d argent impliqué, parceque je demande pas la permission. je me suis souvent présenté au show, avec mes affiches sous le bras, offrant une 20taine de copies au band en leur disant de les mettre en vente à côté de leur vinyl et t-shirt. cadeau! par amour pour la musique, par besoin de faire des affiches. Quand j’arrive avec mes affiches c’est en quelque sorte le moment de vérité, le moment ou je confronte ma perception de la musique avec ceux qui l on créer! toujours un moment excitant, en général les musiciens sont super heureux du geste. Par exemple, pour beach house, j’étais allé cogner à la porte de l’autobus de tournée. Le gars a ouvert la porte “ Ouaip c’est qui c’est quoi” Il était un peu sur ses gardes, mais quand il a ouvert le rouleau il était comme “Wow merci, qu’est ce que je peux faire pour toi, tu veux-tu des billets ?” C’est super sympa de voir la réaction des artistes quand j arrive à les rencontrer. Une autre fois, pour Acid Mothers Temple, entre les deux parties du shows, le chanteur est venu me voir, il me prend pas le cou : “Viens on va aller au bar je vais te payer une bière”. Bon des fois c’est plus compliqué, Julian Casablanca par exemple, ils ont bien voulue accepter mes affiches, mais ils n ont pas voulu les mettre en vente car il y avait déjà une affiche pour du tournée en vente ce soir là.

Ensuite, reste à voir si l’image représente bien le son live? j’attend le show impatiemment. Une anecdote en ce sens, pour le show de Ariel Pink, mon affiche montre des lèvres avec du rouge à lèvre rose fluo, je me suis présenté au sound check pour leur remettre les affiches, le soir quand j ai vue Ariel monter sur scène avec du rouge lèvre, je suis dis que mon affiche avait sa place, qu elle représentait quelque chose du band. j ai besoin de la musique pour créer mes affiches.

Mise à part quelques petites affiches présentes sur affichesauvage.ca, tu travailles surtout sur des plus grand formats (23x31po).

oui, j’aime les grands formats! j’aime surtout la liberté que m offre les «affiches souvenir», celle avec laquelle on repart d un concert mémorable, qui aura sa place au milieu du salon, en souvenir de cette soirée, de ce moment, de ce show qu’on a vécu.
les petites affiches de rue ont un but plus informatif, les gens veulent savoir le lieu, l’heure, le prix du cover… ces affichettes sont super car elles ajoutes bcp au paysage et participe grandement à la vitalité culturelle de Montréal, elles sont essentielles. D’ailleurs je tiens à remercier la casa pour leur implication, leur passion pour la musique et pour l’art est tangible. À mon avis, ils sont le coeur de la culture musicale à Montréal. Merci.

Tu travailles surtout sur des papiers blancs ou légèrement colorés. comment travaille-tu?

J’aime le papier teinté, il unit les couleurs. Je travaille d’abords à la main : un crayon, du papier. Souvent de l’encre, j’aime faire des taches. J’aime quand c’est un peu trash, un peu sale.
Ensuite j’organise mes dessins à l’ordinateur. Quand j’arrive à l’atelier pour imprimer en sérigraphie, je sais exactement les couleurs que je vais utiliser pour chacun de mes films. Je travaille majoritairement en trois couleurs, ça donne des possibilités tout en m obligeant à trouver des astuces de composition de forme et de couleurs. La sérigraphie c’est composer une image comme un casse tête avec des morceaux qui s imbriquent et se superposent. C’est ben le fun!

Des influences à nous faire partager ?

Vittorio Fiorucci, affichiste qui a marqué le Québec dans les années 70 et 80. Il a une signature très forte avec toujours une intelligence dans ses dessins.
Séripop aussi, j’ai commencé dans leur studio. ce sont des artistes pures et dures, ils ont fait plus de 400 affiches de show! tous plus belle les unes que les autres.
Lennon à NY, parceque c est Lennon et c’est NY!

Tu disais qu’après avoir vu le site affichesauvage.ca, tu étais fier de Montréal!

Très fier de Montréal, un contexte particulier qui favorise la création, on le voit dans la rue, votre site en est la preuve! bravo pour cette initiative!
Fiers aussi, que les bands passe par Montréal, c’est vrai on est une petite ville et on reçoit la visite de bands de partout, on est sur la liste des villes à tourner, ça doit vouloir dire quelque chose?

Merci.

merci à toi.
On se croise dans un show bientôt!